Réaction de la FPB & la Brafco sur l'action des "gilets jaunes"

11/21/2018

Mouvements ‘Gilets jaunes’ : les fédérations FPB et BRAFCO demandent aux autorités de mettre fin à une situation qui porte atteinte à la sécurité des dépôts pétroliers et des transports et qui affecte l’approvisionnement en carburants et combustibles des citoyens et des entreprises.
 
La Fédération Pétrolière Belge (FPB) et la Fédération Belge des Négociants en Combustibles et Carburants (BRAFCO) demandent aux autorités publiques de prendre urgemment des mesures  pour mettre fin à une situation qui se dégrade de jour en jour.
 
Les actions initialement pacifiques  des mouvements ‘gilets jaunes’ prennent malheureusement des proportions qui ne sont plus en rapport avec leur but initial, qui affectent l’ordre public et la sécurité des installations : des sabotages de camions et des braséros allumés dans les zones qui se trouvent à proximité des dépôts en zones classées Seveso[1], ce qui est inacceptable.
 
Nous respectons la liberté d’expression des citoyens et ne portons pas de jugement quant à la pertinence ou non des actions menées par les groupes de ‘gilets jaunes’ qui s’insurgent contre l’augmentation des prix des carburants.
 
Cependant, les actions affectent l’approvisionnement des citoyens et entreprises. Elles ne peuvent entraver la vie économique et l’approvisionnement en carburants et mazout de chauffage (à l’approche de l’hiver) des citoyens. L’approvisionnement en carburant doit être assuré à tout moment. Il est inacceptable de mettre ceci en péril. La dégradation de la situation augmente le risque de pénurie de carburants.
 

Les entreprises pétrolières et distributeurs touchés par ces mouvements continueront à faire le maximum pour ne pas mettre en péril la sécurité des installations et pour assurer un approvisionnement en carburants. Ainsi, les entreprises pétrolières touchées par le mouvement font tout pour mettre en place des solutions logistiques afin de garantir l’approvisionnement des stations-services. Mais vu la détérioration de la situation nous appelons les autorités à mettre fin aux blocages.
 

[1] Les sites classés Seveso sont des installations industrielles dangereuses répertoriées selon le degré des risques qu’elles peuvent entraîner.