Augmentation du prix de l’essence et du diesel en Belgique ? Les faits !

11/13/2018

Faire le plein en Belgique aujourd'hui, compte tenu des prix réels actuels, n'est pratiquement pas plus cher qu'en 1975 pour les automobilistes.

 

La récente hausse des prix des carburants en France suscite des protestations. Quelle est la situation en Belgique? Les faits et les chiffres réels en un coup d'œil.

 

Evolution des dernières années

Le prix du carburant est constitué pour la plus grande partie de droits d'accises et de la TVA. Ainsi, le prix maximum de 1,611 € pour le diesel au 13 novembre 2018 correspond à 0,888 € (ou 55%) d’accises, de contributions et de TVA, et 0,723 € représentant les coûts de produit et de distribution.

 

Il y a bien sûr une différence par rapport à la même période il y a trois ans: les prix de marché étaient bas à cette époque et les accises sur le diesel étaient inférieures à celles de l’essence. Les prix de marché pour les carburants sont ensuite remontés en général et la différence de l’augmentation entre l’essence et le diesel au cours de cette période est principalement due à l’accroissement des accises sur le diesel et à la très faible diminution des accises sur l’essence.

 

  • En 2015, le gouvernement fédéral a décidé, dans le cadre du tax shift, de procéder à une convergence progressive des accises de l'essence et du diesel. Cela signifie que les accises sur le diesel ont été systématiquement augmentées. La convergence avec le prix de l'essence a été atteinte en mai 2018, avant la date butoir de fin 2018. Depuis juillet, le prix maximum du diesel est supérieur à celui de l'essence. La hausse plus forte du prix du diesel est donc principalement une augmentation des accises.
  • Au 13 novembre 2018, le prix maximum du diesel était de 1,611 € par litre. Ce prix comprend 55% de taxes et accises. Le prix de l'essence, fixé à maximum 1,465 € par litre à la pompe, est composé de près de 60% de taxe et d'accise. Le montant de la taxe d'accise (en valeur absolue) est fixé par le gouvernement fédéral et s'élève actuellement à 0,6002 € par litre.

 

 

            

 

Evolution sur une plus longue période

  • Si l'on se base sur une période plus longue, entre 1975 (juste après la crise pétrolière) et 2017, les chiffres montrent que les prix de l'essence et du diesel n'ont pratiquement pas augmenté si l'inflation n'est pas prise en compte et ne prenant en considération que les évolutions réelles ! Outre l'effet de l'inflation, le prix de l'essence en 1975 est passé de 0,355 € à 0,395 € en 2017 (1,425 €/l avec inflation), celui du diesel de 0,218 € à 0,368€. En résumé, le prix réel de l’essence et du diesel pour les automobilistes, sans tenir compte de l’indice des prix, n’augmente guère avec une parenthèse pour le diesel qui a vu ses accises récemment augmentées.
  • Le même calcul des prix maximum, cette fois sans les accises et la TVA, montre que la part du prix réel maximum (hors effet de l'inflation) de l'essence sur le prix réel de l'essence est passée de 0,141 €/litre en 1975 à 0,157 €/litre en 2017 et de 0,137 €/litre à 0,159 €/litre pour le diesel.
  • Dans son calcul réel des coûts de carburant, l'automobiliste doit également prendre en compte la diminution de la consommation grâce aux moteurs plus efficaces.

 

En conclusion, si l'on prend en compte les prix réels par rapport à 1975, faire le plein aujourd’hui n’est pas vraiment devenu plus cher.

 

Rapport annuel 2017 de la Fédération Pétrolière Belge

Belgique : comparaison des prix maximums moyens des principaux produits pétroliers, accises et tva inclus

en 1975, 2016 et 2017 (€/litre)

 

Informations sur l'évolution des prix des carburants en Belgique et la composition des prix maximums:

www.petrolfed.be

 

 

Information pour la presse:

Fédération Pétrolière Belge

Jean-Benoît Schrans

Public Affairs & Communication Manager

Courriel: [email protected]

Tél. : 0497/511.575